Accueil

Livre d'Or d'Hugo

Photos

Téléchargement

Liens

Petites Annonces

Livre d'or

 

Admin

Cross U.S.METRO

Cross US METRO 2017

Diaporama

Horloge

img src="images/noflash.gif" width="500" height="400" alt="Texte alternatif" /

Histoire du club


le clip 2015 de la FFA pour les championnats du monde à Pékin.




L'histoire de la section en raccourci, année après année en cliquant ici

Articles parus dans le journal du club omnisports "Le Métro Sportif" :
Avril 2008
Janvier 2009
Avril 2010

Claude FOUQUET, un ancien de la section Athlétisme, nous relate ses souvenirs d'entrainements à une époque lointaine que certains ont connu et ou d'autres n'étaient pas encore né. nostalgie

L'histoire de l'USMT ne se résume pas à un seul sport. Pourtant, entre le rugby et pentathlon moderne, en passant par le cyclisme, la lutte, la philatélie (si, si !) et même le camping (véridique !), la section athlétisme a rapidement fait les beaux jours du club omnisports né un 11 mars 1928. Avec 19 sélectionnés olympiques et paralympiques, 60 internationaux jeunes, seniors et vétérans dans ses rangs, pas étonnant qu'une ribambelle de records de France trônent au palmarès de la section. Revivez 75 ans de l'aventure rouge et bleue !


Ceux qui étaient au bord de la route ne sont pas prêts d'oublier ces instants magiques. Ce 27 août 2003, à 7h50 du matin, le départ des 50 kilomètres marche des 9èmes championnats du monde vient d'être donné. A quelques pas du Stade de France, les quarante meilleurs marcheurs de la planète s'élancent dans les rues de Saint-Denis. Cet événement, Denis Langlois l'attend depuis des années. Courir devant le public français, son public, ça n'a pas de prix pour le Métropolitain. Du haut de ses 38 sélections internationales seniors, le leader incontesté de la marche française savoure les boucles successives qu'il avale à plus de 13 km/h. Porté par les nombreux supporters français - dont les irréductibles du Métro particulièrement bruyants d'après certaines sources !-, Denis va au bout de son effort. Après 3h49'05 de courage et de souffrance dans la fraîcheur matinale, il franchit la ligne d'arrivée dans une excellente 10e position. Et même si sa place - brillante !- n'a que peu d'importance face à l'ampleur de l'émotion, il est bon de retenir que dans cette course - la plus relevée de tous les temps -, le vainqueur polonais Robert Korzeniowski abaisse la meilleure performance mondiale en 3h36'03 contre 3h36'39 précédemment. Une fois de plus, et comme à chaque grande échéance, Denis a porté haut les couleurs de la France. Il a également, par la même occasion, fait honneur à la tradition de la marche à l'US Métro.

Henri Caron, quintuple recordman du monde de marche

La marche athlétique est bien une discipline chère au club. Preuve en est : le premier fait d'arme d'un athlète métropolitain fut attribué à un marcheur. En 1932, Louis Arselin bat en effet le record du monde des 25 kilomètres à la marche. En 1937, c'est un autre Louis, Cambrai de son nom, qui s'illustre en abaissant le record de France des 15 kilomètres marche (1h12'1). Il deviendra champion de France des 10 et 50 km l'année suivante, et portera le maillot tricolore sur la discipline la plus longue. D'autres métropolitains " marcheront " sur leurs pas, comme Henri Caron, champion du monde en 1949 et ancien détenteur de cinq records du monde dont celui des 24h (214 km parcourus). Suivront André Bonhomme, qui effectua, en 1952, le tour de France à la marche (5420 km) ; Roger Chaylat, champion de France en 1954 ; et Jacques Arnoux, quadruple champion de France du 20 km et 50 km marche entre 1966 et 1971. En attendant un successeur pour Denis, en vue des futures olympiades.
L'histoire de la marche à l'US Métro est comparable à celle des épreuves combinées. Disciplines à part de l'athlétisme - mais particulièrement appréciées au moment des interclubs !- le pentathlon (pour les femmes avant l'entrée de l'heptathlon en 1981) et surtout le décathlon (pour les hommes, les vrais !) sont rapidement devenus des spécialités rouge et bleues. Sélectionné aux Jeux Olympiques de Munich en 1972 et Montréal en 1976, Yves Leroy demeure la référence des épreuves combinées au club. Véritable force de la nature, le Parisien a signé son chef d'œuvre lors des championnats d'Europe de Rome en 1974, où il totalisa le score alors mirobolant de 8229 points (10"95 au 100 m- 7 m 72 en longueur- 13 m 37 au poids- 1 m 98 en hauteur- 48"41 au 400 m/// 15"04 au 110 m haies- 46 m 66 au disque- 4 m 65 à la perche- 61 m 42 au javelot- 4'35"50 au 1500 m pour les amateurs de statistiques-et ils sont nombreux). Un exploit historique, synonyme de nouveau record de France (converti en 8164 points à la nouvelle table de cotation) et toujours 9e performance française de tous les temps !

Yves Leroy, vice-champion d'Europe du décathlon

Entre 1971 et 1981, Yves Leroy a fait reculer le record de France de 571 points, au cours d'une carrière agrémentée de 8 titres nationaux et 22 sélections internationales. Chef de file de toute une génération, il pouvait compter à ses côtés Philippe Bobin, auteur de 7662 points en 1977, et Gilles Gémisse Fareau, 7599 points en 1976, également sélectionnés olympiques à Montréal, ainsi que quatre autres internationaux : Pierre Dréan, 6912 points en 1969, Michel Laur, 6897 points en 1972, Patrick Françoise, 7280 points en 1986, et Olivier de Kernavanois, 7544 points en 1988. Avant eux, Hugues Frayer s'était largement illustré grâce à deux participations aux Jeux de Londres en 1948 (sur 110 m haies) puis d'Helsinki quatre ans plus tard, où il termina 11e du décathlon avec 5772 points. Sans oublier Jacques Guénard, international de javelot (63m76) et de décathlon (5517 points) entre 1952 et 1964. Son fils, Philippe, honorera d'ailleurs une sélection en équipe de France junior de décathlon en 1975.Pour rivaliser avec ces dieux du stade, il fallait bien des femmes de talent ! Pionnière des épreuves combinées au club, Arlette Ben Hamo célébra sa première cape internationale par une victoire lors du pentathlon des championnats d'Europe de Bruxelles en 1950. Alors âgée de 20 ans, elle connaîtra encore cinq nouvelles capes en équipe de France en sprint, relais 4x100 m et saut en longueur.
De quatre ans sa cadette, Denise Laborie fit encore mieux, puisqu'elle fut successivement internationale (accrochez-vous !) du saut en hauteur, 100 m, relais 4x100 m, 80 m haies, 100 yards, lancer du disque, pentathlon, saut en longueur et 4x110 yards ! Autant dire qu'elle n'a pas chômé entre 1951 et 1968, date de sa 47e et dernière sélection tricolore. Avec trois participations aux Jeux Olympiques (Helsinki 1952, Rome 1960 et Tokyo 1964) dans quatre disciplines différentes, elle cumula les records de France la plupart de ces spécialités. Au pentathlon qu'elle découvrit sur le tard, elle monta sur la deuxième marche du podium des championnats d'Europe de Belgrade en 1957. Quelques-uns de ses records en vrac : 1m65 en hauteur, 5m94 en longueur, 10''9 au 80 m haies, 42m75 au disque, 4735 points au pentathlon… Bref, Denise Laborie est une grande dame de l'athlétisme.

Marie-Christine Debourse, championne et vedette du petit écran

Avec son 1m78, Marie-Christine Debourse ne manquait pas non plus de prédispositions. A 19 ans, cette jolie et longiligne blonde pulvérise le record de France du pentathlon avec 4836 points. 17e du pentathlon des Jeux de Munich en 1972, vice-championne d'Europe en salle de la hauteur (1m83) en 1975, elle prend la 15e place des Jeux de Montréal l'année suivante au saut en hauteur, avant de hisser brillamment le record de France de la discipline à 1m88 en 1977. Sportive hors paire, Marie-Christine Debourse connut également la célébrité à la télévision lorsqu'elle présentait le sport le dimanche après-midi. Un exemple de reconversion réussie…
D'autres athlètes de l'US Métro ont suivi des chemins tout aussi prestigieux après leur " sortie de piste ". Habib Thiam, 11 fois international de 200 m et 4x100 m entre 1954 et 1958, est ainsi devenu Premier ministre du Sénégal. Arrivé au plus haut niveau à 30 ans, Robert Bobin, ancien recordman de France du triple saut (14m65) et sélectionné aux Jeux de Londres en 1948, devint directeur technique national en 1958, puis président de la fédération française d'athlétisme en 1987. A l'époque de ses prouesses, il bataillait dur avec deux autres métropolitains. Le premier : Robert Joanblanq, neuf fois champion et recordman de France du saut en longueur (7m18) et du triple saut, et 11 fois international avant et après la seconde guerre mondiale. Le second était Jacques Grossin, fort de six sélections en équipe de France entre 1947 et 1951. Quelques années plus tard, c'est Pierre William qui portait le record de France du triple saut à 16m, ce qui lui vaut, à 32 ans, une sélection aux Jeux de Rome. Il atteint même la distance de 16m27 deux ans plus tard, soit la 6e meilleure performance mondiale de l'époque !

Triple saut : la relève est là !

Il faudra attendre plus de trente ans pour qu'un athlète du Métro marque à nouveau le sable tout près des 16 mètres. Avec un triple bond à 15m91, Desire Decilap signe, à 36 ans, un superbe come-back en 2000, sept ans après avoir établi son record (16m07) sous les couleurs du CA Montreuil… Mais, déjà, la jeune garde pousse derrière Desire, en la personne d'Hugo Saint-Val, vice-champion de France junior 2004 en salle et trois fois international jeune. L'été dernier, à Lyon-Parilly, il atterrit à 15m39 lors du concours survolté des championnats de France juniors. Record pulvérisé, mais seul un centimètre le sépare des minima (15m40) pour les championnats d'Europe juniors. Qu'à cela ne tienne, Hugo regarde maintenant vers Grossetto (Italie), où se tiendront, du 13 au 18 juillet, les prochains championnats du monde juniors d'athlétisme.

Le demi fond n'est pas en reste. Sous la houlette de Coach Jojo, le groupe demi-fond fait présentement les beaux jours de notre section, notamment grâce aux Vétérans Hommes qui se sont illustrés collectivement à de nombreuses reprises lors des Championnats de France de Cross Country. Champion d'Europe Vétérans M40 en 2006 et Champion de France Vétérans en 2005 sur 3000m Steeple, Gilles PELLETIER, constitue l'une des locomotives d'un groupe aussi étoffé et qu'hétéroclite.

Avant lui, d'illustres (demi) fondeur avaient porté les couleurs de l'US Métro. C'est notamment le cas de l'inusable Gilbert BESSIERES que l'on retrouve de temps à autre dans les différentes courses auxquels le club participe. International A à 8 reprises, le discret Vétérans 2, toujours licencié à l'USMT, détient encore le record du club sur 3000 m (8'02''4 en 1982), 10000m (28'43''61 en 1979) et sur Marathon en 2h15'28''. Le Marathon ! La distance de prédilection de René JOSSET, Champion de France de la reine des courses en 1948, 1949 et 1950. Des performances qui lui ont permis d'intégrer l'équipe de France à plusieurs reprises et de participer aux Jeux Olympiques de Londres en 1948.

Demi-Fond: L'USMT sur le toit du monde!

Les spécialistes du demi-fond court ne sont pas en reste. Le très prometteur Jean Luc SALOMON, détenteur du record du club sur 800m (1'52''6) et 1500m (3'44''3), a particulièrement brillé en Junior. Double Champion de France Junior de Cross Country (1962 et 1963), il avait réalisé à plusieurs reprises les meilleures performances mondiales de sa catégorie avant d'être emporté par sa passion pour l'automobile. Chez les femmes, c'est Patricia PETITBOIS, qui a été la première à s'illustrer en demi-fond. A l'occasion des Championnats de France 1985, la Parisienne s'adjuge une belle 3° place sur 800. Elle courait alors le 800m en 2'04''03. Une performance qui est toujours inscrite dans les tablettes du club bien que de grandes Championnes comme Elena PELLOIS, qui compte plusieurs sélections internationales avec l'Equipe de Russie et un titre de Championne d'Europe de Cross Country par équipe en 1997, lui ont succédé.


Camille Vandendriessche et Hatem BEN AYED(sources : " L'USMT de U à T et de 1928 à 2002 ")

Dernière modification le : 30/08/2015 @ 17:40
Catégorie : Aucune

Label Club National



Label Club National 2*
Saison 2014-2015

Visites

Déjà 837230 visiteurs>

1 visiteur sur le site

AJT-VDF

Retrouvez toutes les infos des AJT de VDF sur leur site.
La Joyeuse Tribune
à lire tous les mois.

Actualité

Résultats Avril 2017 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:28


Résultats Mars 2017 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:19


Résultats Février 2017 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:18


Résultats Janvier 2017 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:17


Résultats Décembre 2016 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:15


Résultats Novembre 2016 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:14


Résultats Octobre 2016 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:13


Résultats Septembre 2016 envoyé par Séb le 27/06/2017 @ 23:11


Résultats Août 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 20:01


Résultats Juillet 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 20:00


Résultats Juin 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 20:00


Résultats Mai 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:58


Résultats Avril 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:57


Résultats Mars 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:56


Résultats Février 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:55


Résultats Janvier 2016 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:54


Résultats Décembre 2015 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:53


Résultats Novembre 2015 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:51


Résultats Octobre 2015 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:50


Résultats Septembre 2015 envoyé par Séb le 06/11/2016 @ 19:50


Résultats Août 2015 envoyé par Séb le 29/10/2015 @ 00:38


Résultats Juillet 2015 envoyé par Séb le 29/10/2015 @ 00:36


Résultats Juin 2015 envoyé par Séb le 29/10/2015 @ 00:35


Résultats Mai 2015 envoyé par Séb le 25/08/2015 @ 00:22


Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster : Bernard ETIENNE ou Sébastien BOULET.

Déjà 837230 visites

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.11
PHP version 4.4.9